11e Rencontres de Bièvres

© Isabelle Morison

Ensemble de conférences et de débats sur la photographie, les Rencontres de Bièvres proposent une douzaine d’interventions de professionnels et de spécialistes sur des sujets concernant l’histoire de la photographie, les techniques et outils photographiques, les pratiques de la photographie.

Accessibles gratuitement, ces conférences sont l’occasion de développer ses connaissances dans des domaines variés et d’échanger avec les intervenants.


Salle du Conseil en Mairie de Bièvres
⇒ Samedi 2 juin 2018, de 13h à 18h
⇒ Dimanche 3 juin 2018, de 10h à 18h.


Samedi 2 juin

13h – 13h50 Conversation avec Agathe Gaillard

Agathe Gaillard a ouvert sa galerie en juin 1975 dans le Marais à Paris. Elle fut encouragée par des photographes amis comme Jean-Philippe Charbonnier, Ralph Gibson, Henri Cartier-Bresson, André Kertesz, Edouard Boubat, Robert Doisneau, Gisèle Freund… Récemment, Agathe Gaillard a décidé de passer le relais de cet espace d’exposition qui fut le premier dans la capitale à être consacré à la photographie.
Agathe Gaillard échangera avec le public en répondant aux questions sur ce lieu historique et le fonctionnement des galeries de photographie en général.

Agathe Gaillard
Galeriste
14h – 14h50 « A propos du photojournalisme…et pas seulement ! »

Après 38 années de photojournalisme, Éric Bouvet présentera son parcours à travers les différents conflits qu’il a couverts depuis le début des années 80. Il illustrera son propos d’anecdotes attachées à l’Histoire et à sa vie de reporter. Il expliquera comment le changement technologique lié au passage de la photo argentique à la photo numérique a modifié en profondeur les pratiques et l’économie de la photographie, imposant le renouvellement de ses pratiques professionnelles pour les adapter à la concurrence de nouveaux acteurs…
Apparaît alors pour lui la nécessité vitale d’évoluer pour aller toujours un peu plus loin !

Eric Bouvet
Photographe,
Ambassadeur Fujifilm
15h – 15h50 « Pierre Trémaux, calotypiste voyageur en 1850 » Un don exceptionnel au Musée Niépce

Claude Limon présentera le contenu de ses recherches consacrées aux pionniers de la photographie dans le Chalonnais et à un don important d’archives de Pierre Trémaux au musée Nicéphore Niépce, regroupant calotypes*, tirages des années
1850 et documents inédits.
Pierre Trémaux est né à Charrecey en 1818 et mort à Tournus en 1895.
Après avoir étudié à Dijon, il rejoint Paris pour suivre des cours d’architecture aux Beaux-Arts, il reçut le second Prix de Rome d’Architecture en 1845. Un de ses premiers travaux sera un plan du site Schneider au Creusot.
Curieux, intrépide, il partira à la découverte du monde, dès 1847. Il accompagnera Mehemet Ali dans une expédition au Soudan et en Ethiopie à la recherche de mines d’or. Comme Vivant Denon, il traversera l’Egypte. Ses connaissances scientifiques
et son œil d’architecte lui permettront de consigner ses dessins d’architecture, cartes et notes dans ses carnets. En 1852, lors de son second voyage en Asie Mineure, Tunisie, Syrie et Grèce, il voyagera avec du matériel photographique et réalisera de nombreux calotypes. De cette riche collecte naîtront trois albums de voyages illustrés de lithographies, photolithographies et calotypes originaux, qui auront un grand succès. La majeure partie du don concerne les calotypes publiés dans ces albums, les autres calotypes représentent Charrecey, Paris, la famille et les proches de Pierre Trémaux.
Les observations faites durant ses voyages façonneront sa personnalité et seront le socle des théories et textes scientifiques qu’il publiera dans la deuxième partie de sa vie.

* calotype : du grec kalos, beau et typos, impression.

Claude Limon
Secrétaire de
l’association des Amis du Musée Niépce
16h – 16h50 « Qui es-tu ? », 30 ans de quête photographique autour de l’humain

Conférence suivie d’une signature de leur livre.
Ce couple de photographes italiens observe, depuis 30 ans, l’action, les formes, les lumières, les géométries et tente de percer l’intimité des sociétés qu’il côtoie au fil de leurs reportages dans le monde. Ils ont exploré les territoires les plus lointains, se sont confrontés aux cultures les plus différentes, ont photographié les vies quotidiennes, essayant de comprendre et de restituer les différentes facettes de la condition humaine.
Ils proposent un décryptage de certaines de leurs photos emblématiques dévoilant ainsi l’interrogation qui est derrière chaque cliché.
Ils nous amènent dans les coulisses des prises de vue nous faisant découvrir le contexte et les histoires sous-jacentes aux images ainsi que leur façon de travailler en couple, leur conception de la photographie, leur éthique et la démarche vers
l’humain qui oriente leur travail.

Gianni et Tiziana
Baldizzone
Photographes, auteurs de 23 livres et de plusieurs expositions
majeures en Europe, Japon et Etats-Unis.
(Présidents du Jury de la Foire de Bièvres 2018)
17h – 18h30 Table ronde
« Quelles sont les clés pour éditer son premier beau
livre de photographies ? »

Pourquoi et quand éditer un livre de photographies ?
Comment le réaliser ?
Comment entrer en relation avec un éditeur ?
Pourquoi opter pour l’autoédition ?
Quel budget prévoir ?
Quel public viser ?
Comment communiquer ?
Autant d’interrogations et de problématiques qui seront soulevées lors de cette table ronde réunissant photographes, éditeur, imprimeur et média spécialisé.

Gérald Vidamment
Rédacteur en Chef du magazine
Compétence Photo
Membre du jury de la Foire de Bièvres 2018
Alain Escourbiac,
directeur commercial
d’Escourbiac,
Corentin Fohlen
photographe, auteur des livres Haïti et Karnaval Jacmel
(éditions Lightmotiv),
Sandrine Elberg
photographe, auteure du livre Cosmic
(autoédition),
Arnaud Bizalion,
directeur de Arnaud Bizalion Éditeur

Dimanche 3 juin

10h – 10h50 Le déclic intérieur doit précéder le déclic de l’appareil

La photographie est parfois assimilée à la seule capture du réel et se résume trop souvent à ses uniques aspects techniques. La maîtrise des outils est certes importante mais elle ne saurait être une fin en soi. Elle devient intéressante quand elle est au service de la pensée créatrice du photographe.

Gérard Planchenault

Photographe et
formateur à la Nikon School (Nikon Plaza
Paris)

11h – 11h50 « Ni vues ni connues :
comment les femmes font carrière (ou pas) en photographie »

En 2015, Marie Docher crée le blog « Atlantes et Cariatides » qui montre les mécanismes qui invisibilisent les photographes femmes. Elle interpelle Jean-Luc Monterosso qui lui demande d’ouvrir un débat à la Maison Européenne de la Photographie fin 2015. Elle tourne pour l’occasion le documentaire « Ni vues ni connues, comment les femmes font carrière ou pas en photographie » (20mn).
Cette même année, elle regroupe avec l’aide du centre Hubertine Auclert des professionnel·les de la photographie dont Nathalie Bocher Lenoir (édition, banque d’images, iconographes, photographes) pour réfléchir sur un projet de charte pour des images diversifiées, non stéréotypées et non excluantes : MYX. En 2018, elle lance le projet Visuelles.art, suite vidéo du blog Atlantes et Cariatides qui interroge des chercheur·es sur l’impact du genre sur l’art.
Le film ne sera pas projeté faute de temps mais vous pouvez le visionner à cette adresse : https://vimeo.com/158030370

Marie Docher

Photographe et
réalisatrice

13h – 13h50 Lumiservice : Présentation sur la technique de l’éclairage

Michel Moulin analyse les différents types de lumières que l’on peut obtenir avec la gamme des façonneurs. Quizz et échange sous forme de questions-réponses avec le public sont aussi prévus.

Michel Moulin
14h – 14h50 La photo de voyage

Le voyage photographique est une promesse de rencontres, un regard porté sur l’autre, sa culture, son cadre de vie.

Fondateur de l’agence Photographes du Monde, Vincent partage avec vous 5 conseils pratiques sur sa façon de percevoir et d’immortaliser des moments de vie au bout du monde ainsi que son expérience de 10 ans de voyages aux quatre coins du globe, en mettant tout particulièrement l’accent sur l’importance de la démarche photographique et la préparation du voyage.

Il présentera aussi des astuces de photo de paysages notamment sur l’utilisation de filtre dégradé neutre.

Vincent Frances

Photographe professionnel,
fondateur de l’agence de voyage photo
« Photographes du Monde »

15h-15h50 Comment aborder une galerie ?

À l’heure où il est de plus en plus difficile de vivre de sa production photographique et où le marché de l’art est de plus en plus compliqué, Ivane Thieullent donne les clefs pour aborder et démarcher une galerie lorsqu’on est un auteur-photographe : les erreurs à ne pas commettre, les pièges à éviter, la conduite à tenir, où trouver les bonnes informations et un tour d’horizon détaillé des actions et initiatives efficaces.

Ivane Thieullent

Fondatrice de la
Voz’Galerie spécialisée
en photographie
contemporaine,
Membre du Conseil
d’administration des Amis du Musée Albert Kahn, directrice de la Bourse des Amis du Musée Albert Kahn,
Présidente de l’association CARRÉ SUR SEINE.

Camille Soubeyran
Collaboratrice d’Ivane Thieullent

16h-17h La gomme bichromatée en bichromie

La gomme bichromatée permet de choisir sa palette de couleurs et de superposer
les pigmentations pour réaliser des polychromies.
Cette pratique exige toutefois un repérage parfait des couches successives, ce qui demande quelques explications…

Renaud Marot

Rédacteur du magazine Réponses Photo

 


Voir les archives de l’édition 2017 : 10e rencontres de Bièvres