Exposition Ville de Bièvres : Claudine Doury

Claudine Doury est une photographe française, membre de l’agence VU, représentée par la galerie In Camera à Paris. Elle explore les notions de mémoire, de transition et de passage, notamment autour de l’adolescence et du voyage, thématiques centrales de son travail. Elle a publié six monographies : « Amour », 2019, « L’homme nouveau », 2016, « Sasha », 2011, « Loulan Beauty », 2007, « Artek, un été en Crimée », 2004, « Peuples de Sibérie », 1999. Elle compte de très nombreuses expositions individuelles et collectives en France et dans divers pays à son actif. Elle a reçu de nombreux prix en 2017, le prix photographie Marc Ladreit de Lacharrière-Académie des Beaux-arts, en 2004, le prix Nièpce pour l’ensemble de son œuvre, en 1999,  le Leica Oscar Barnack et un World Press Award.

Les deux séries qu’elle présente pendant la Foire de la photo sont « Loulan Beauty » et « Sasha ».

Claudine Doury évoque ainsi la première : « C’est l’histoire d’une lente disparition, dans les sables et dans le temps, la fin d’un monde, un voyage dans l’Asie Centrale post-soviétique et le xinjiang chinois. J’avais lu Djamila du poète Kirghiz Tchinguiz Aïtmatov, et je rêvais aux kolkhozes perdus dans la steppe et à ses peuples, ouzbeks, kazakhs, kirghiz, karakalpaks… De 2002 à 2005, j’ai pu me rendre dans la région de l’Aral au Kazakhstan, en Ouzbékistan, au Xinjiang et sur les rives de l’Issyk koul au Kirghizstan. « Loulan beauty » témoigne de ces hommes du milieu des mondes, héritiers de royaumes engloutis, des pêcheurs sans mer, des enfants qui dansent pour faire revenir leurs parents partis travailler au loin, de Lola qui rêve d’Amérique, des hommes qui écoutent les sables chanter, et des filles aux mille nattes, les mêmes que celles, retrouvées sur Loulan, leur ancêtre de quatre mille ans. »

Pour « Sasha », Christian Caujolle écrit : « Sasha, qui fut petite fille, a grandi. Sasha devient une jeune fille et se cherche aussi bien dans le miroir que dans le territoire qui fut celui, originel, de sa mère. Un territoire de forêt, de magie et d’images donc, de ces territoires dans lesquels on peut inventer contes et illusions, croiser des elfes et recouvrir de boue son corps qui change, qui devient un instant statue éphémère et sort ensuite de sa gangue. Un monde aquatique aussi, comme pour une renaissance dont la pureté se parera de robes blanches pour fêtes de contes de fées d’un autre âge. On pourra marcher sur les eaux, en avoir l’illusion au moins, comme l’on rêvait, plus jeune, de voler. On pourra ressortir de l’eau, en compagnie de la copine, l’amie, le double, coiffées d’algues vertes, devenues le temps d’une baignade des personnages sans identité dans une nature intouchée ; (…) Comme souvent, on sentira que tout se passe à l’intérieur, qu’il s’agit d’indicible… (…) On pourra jouer, à la limite du cauchemar qui guette tous les rêves, s’enterrer à moitié dans le grand champ d’herbe, puis redevenir une autre et s’attarder, sérieuse, à contempler les limaces qui ne font pas vraiment la course. (…) Puis, un jour, on coupera la tresse blonde et on la conservera comme la photographie conserve dans le miroir l’image du visage. Son visage ? Un autre visage ?

Temps de doute. Tout cela n’est possible que parce que la lumière et les couleurs, apaisées, nimbent tout d’un camaïeu savant dans lequel dominent les verts qui côtoient les bruns. Parce que, visiblement, ces images sont acceptées mais que le calme et l’absence d’anecdote, une rigueur tendue et une indiscutable beauté offrent une apparence sensible : celle qui dissimule un bouillonnement et des déchirements intérieurs. (…) Une alliance de mystère, de magie, de temps indescriptible et de beauté parfois vénéneuse installe un monde en suspension. »

Expositions du 31 mai au 2 juin, à la Grange aux fraises, 3 rue de Paris et à la maison des photographes et de l’image, rue de la terrasse.

Horaires d’ouverture :
vendredi 31 mai, samedi 1er juin et dimanche 2 juin, de 10h à 13h et de 14h à 18h.

VISITE GUIDÉE DES EXPOSITIONS : Dimanche à 16h à la Grange aux fraises
L’artiste présentera son travail et répondra à vos questions.

⇒ Plan et informations pratiques